Ressource et transmission

Les Carnets du POLAU


Les Carnets du POLAU sont des livrets écrits et illustrés, produits par le POLAU-pôle arts & urbanisme à partir de son activité annuelle et rendant compte de rencontres originales entre la création artistique et la fabrique des territoires.
Les carnets peuvent également faire appel, dans leur rédaction, à des
artistes (illustrateurs, écrivains).

#1Arts et hospitalités urbaines | 12/2017
Recherches et créations artistiques au cœur des migrations
Auteurs : Céline Tcherkassy (illustrations), Laurent Geneix, Pascal Ferren.
Consulter le carnet en ligne

Ce carnet est un ensemble de notes issues de l’atelier Des hospitalités urbaines ?, qui associa en mars 2017 des chercheurs en sciences humaines, des plasticiens, des scénographes, des metteurs en scène, des chorégraphes, des architectes et des urbanistes .
Pendant une vingtaine d’heures, des idées et des idéaux se sont frottés, des projets et des réalisations ont été présentés, des mots et des silences ont cohabité, des points d’interrogation se sont dessinés, des oreilles et parfois des poils se sont dressés, des accords et des désaccords ont émergé.
Ce carnet est une tentative pour dire un peu de ce qui a été raconté, abordé, constaté et tu. Il en est une reprise subjective et partielle, nourrie par les propos des participants.

#2 • Que peut un récit pour un projet urbain | 02/2018
Point de vue d’un écrivain sur les potentiels du récit en urbanisme.
Auteur : Charles Robinson, associé au POLAU par le biais du dispositif Auteur associé (CICLIC).
► Consulter le carnet en ligne

Ce carnet est la synthèse d’une année de réflexion sur la mise en récit du projet urbain, dans le cadre de l’accompagnement par le POLAU de Charles Robinson (avril 2017 > février 2018 – dispositif Auteur Associé de l’agence régionale CICLIC).
Le POLAU a proposé à l’auteur, un an durant, d’analyser une tendance de l’urbanisme à convier, dans ses procédures, des récits de territoires ou de projets : en quoi le récit permet d’accompagner le changement ? Dans quelle mesure peut-il fédérer des acteurs ? Que souhaite-t-on raconter ? À qui ? Et qui raconte ? Comment se distinguent les mises en récit de projets urbains élaborées par des artistes des démarches de storytelling ? Dans le cadre de résidences, le POLAU a invité Charles Robinson à expérimenter différents contextes et processus d’aménagement. Impliqué dans les équipes des projets, sur le terrain et en réunions, l’auteur a pu échanger avec les faiseurs de ville, promoteurs, architectes, aménageurs, donneurs d’ordres ou chercheurs. Il énonce quatre hypothèses sur les potentiels de la littérature pour renouveler les pratiques urbanistiques et imagine des manières originales de faire récit pouvant répondre aux désirs énoncés par les élus, habitants et urbanistes.

#3 • Reconquête urbaine (Ville de Paris) | 04/2018
Opération d’urbanisme culturel sous le périphérique parisien
Auteures : Maryline Tagliabue, Maud Le Floc’h.
Consulter le carnet en ligne

Ce carnet est la synthèse d’un projet de requalification intermédiaire de passages et portes sous le boulevard périphérique, voté par les Parisiens dans le cadre du Budget participatif 2014 de la Ville de Paris et réalisé entre 2016 et 2018.
Projet de requalification par le biais d’interventions artistiques temporaires, Reconquête urbaine concerne des géographies distinctes : trois portes de la section en viaduc de l’arc nord-est du boulevard périphérique (Porte de Montmartre, Porte de la Villette et Passage de l’Ourcq) et huit quartiers Politique de la Ville. Le POLAU a été retenu pour assurer le commissariat urbain de Reconquête urbaine sur quatre sites dont les trois portes, en tant qu’assistance à maîtrise d’ouvrage de Direction artistique de la Mission Métropole de la Ville de Paris. Ce carnet restitue la démarche dans sa globalité, en mettant au jour les liens ténus entre les lieux, le sujet, la méthode et les acteurs impliqués. Il livre enfin un décryptage de ce projet d’urbanisme culturel dans ses frottements avec la fabrique urbaine.

#4 • Une journée à hauteur de chien | 07/2018
Histoires vécues au quartier des Fontaines
Auteurs : Nicolas Turon (texte), Clément Martin (photographie)
Consulter le carnet en ligne

Ce texte est issu d’une expérience artistique qui a conduit Nicolas Turon (auteur) et Clément Martin (photographe) à vivre dans une cabane au cœur du quartier des Fontaines (Tours) au cours du printemps 2018. Cette immersion s’articule avec la préfiguration d’un centre social et inspire le prologue du Roman de la rue (projet d’édition conçu à partir de performances immersives de ville en ville).
Aux Fontaines, durant deux séjours, l’artiste habite une cabane de pionnier,
écrit et dort à vue. Il propose de se laisser surprendre par les rencontres et les récits de vie du quartier. De cette plongée dans le réel, dans tout ce qu’il a de féroce ou d’enchanteur, émerge une fiction pour esquisser un portrait du quartier depuis la rue et ceux qui la vivent.

Depuis 2017